Etat des lieux / diagnostic

Le territoire du SAGE est un écocomplexe constitué d’une mosaïque de milieux naturels à dominante humide (cours d’eau, ruisseaux, fossés, étangs, marais, tourbières, prairies humides, boisements humides) et donne au territoire une identité forte. A ce titre, la quasi-totalité de la plaine de la Scarpe a été désignée zone humide d’intérêt national par l’Etat en 1995.

Ces espaces sont cependant menacés :

  • - les milieux humides ont régressé au cours des dernières décennies,
  • - l’écosystème cours d’eau est en déséquilibre,
  • - les pressions anthropiques, et en particulier l’urbanisation croissante, restent fortes sur ces milieux.

Du fait du rôle qu’ils jouent dans la gestion des eaux, des espaces à enjeux et des espaces à enjeux prioritaires ont été identifiés au sein des zones humides et inondables, sur la base de 3 critères principaux (régime hydrique, végétation hygrophile et sols hygromorphes) :

Espaces à enjeux pour le SAGE (10 420 ha) : espaces définis lors des réunions de consultation, comme d’intérêt pour la mise en oeuvre des objectifs du SAGE (préservation des milieux humides, lutte contre les pollutions, lutte contre les inondations).

Au sein des espaces à enjeux, des espaces à enjeux prioritaires ont été identifiés.

Espaces à enjeux prioritaires pour le SAGE (6 970 ha) : espaces définis, lors des réunions de consultation, comme d’intérêt majeur pour la mise en œuvre des objectifs du SAGE (préservation des milieux humides, lutte contre les pollutions, lutte contre les inondations). Ces espaces sont également des milieux humides à forte valeur biologique ou patrimoniale. Il s’agit d’un ensemble de sites de marais, de roselières, de prairies et de forêts alluviales et humides caractérisés par une forte abondance d’espèces hygrophiles, une surface représentative et une connectivité avec d’autres espaces humides à forte valeur biologique. Ces espaces représentent une entité cohérente qui peut comporter des parties dégradées en lien avec certains secteurs remarquables.

Résumé de la stratégie

Il s’agit de favoriser des activités respectueuses des milieux identifiés (espaces à enjeux et espaces à enjeux prioritaires, ainsi que les cours d’eau et fossés) et d’engager des actions de gestion et de préservation de ceux-ci afin de garantir le maintien, voire l’amélioration de leur fonctionnalité et de leur valeur.

 

Lien avec la directive cadre sur l'eau

Du fait des rôles multiples des milieux humides et aquatiques, cette stratégie contribuera à l’atteinte des objectifs qualitatifs et quantitatifs fixés par la DCE

 

Orientations

3A Favoriser le maintien des milieux humides
3B Préserver et améliorer la qualité biologique des milieux humides et aquatiques
3C Lutter contre les espèces invasives
3D Protéger et réhabiliter les cours d'eau et leurs berges
3E Améliorer la circulation et la reproduction piscicoles
3F Améliorer la connaissance